Communiqué de presse

Luxembourg Ucits fête ses 30 ans le 30 mars 2018

30 Mars 2018
 (Photo: Marion Dessard)
  • L’ALFI souhaite un bon anniversaire à l’un des labels européens les plus emblématiques et au seul produit de fonds d’investissement distribué dans le monde entier
  • Deux fonds UCITS sur trois distribués dans le monde sont domiciliés au Luxembourg

Il y a 30 ans, le 30 mars 1988, le Luxembourg transposait en droit national la Directive européenne concernant les OPCVM. Le Luxembourg était le premier pays à franchir le pas.

Depuis, le Luxembourg est devenu le leader mondial de la distribution transfrontalière des fonds d’investissement; 65% des fonds OPCVM distribués dans le monde aujourd’hui sont domiciliés au Luxembourg. L’avantage du précurseur s'est révélé de taille: les gestionnaires d’actifs internationaux, notamment aux États-Unis, en Allemagne et en Suisse, ont vite compris les atouts des OPCVM et ont fait du Luxembourg la base de leur développement en Europe. Les gestionnaires d’actifs de ces pays sont toujours aujourd’hui parmi les principaux promoteurs d’OPCVM luxembourgeois.

Les investisseurs résidents de plus de 70 pays, en Europe, en Asie, en Afrique, au Moyen-Orient et en Amérique latine, détiennent des parts d’OPCVM du Luxembourg; plus de 3 500 milliards d’euros sont investis dans des fonds OPCVM domiciliés au Luxembourg.

Un nombre croissant de pays d’Asie et d’Amérique latine considèrent l’OPCVM comme un produit d’investissement stable, de haute qualité, bien réglementé, offrant un niveau élevé de protection aux investisseurs. Les promoteurs de fonds choisissent d’établir les OPCVM au Luxembourg afin de bénéficier du savoir-faire, de l'expertise, du cadre réglementaire et de la stabilité politique et économique hors-normes propres au Luxembourg. En 30 ans un écosystème complet d'administrateurs de fonds, de spécialistes en gestion de la conformité et des risques, d’avocats et de prestataires de services, rejoints plus récemment par des spécialistes FinTechs en fonds d’investissement, s'est ainsi développé, amenant le Luxembourg à devenir le centre d’excellence en la matière.

Partant du concept de «passeport européen» des OPCVM, la Directive sur les gestionnaires de fonds d’investissement alternatifs(directive AIFM), en vigueur depuis2013, bénéficie également du savoir-faire du Luxembourg, dont elle devrait devenir la nouvelle spécialité; les fonds de capital-risque et les fonds immobiliers administrés en vertu de la directive AIFM affichent déjà des taux de croissance impressionnants.

La réglementation OPCVM a fait l’objet de différentes révisions et améliorations au fil des années, le Luxembourg étant toujours été parmi les premiers pays à transposer chaque nouvelle directive OPCVM en droit national.

Denise Voss, présidente de l’ALFI, précise: «Depuis ses débuts, l’ALFI est l’un des plus fervents défenseurs des fonds OPCVM, dont nous continuons de promouvoir les mérites, ainsi que ceux des fonds alternatifs, lors de nos conférences et roadshows sur les cinq continents. Partout où nous allons, nous sommes ravis de constater combien le Luxembourg est connu et apprécié dans ce domaine. 

L’ALFI est déterminée à rester à l'avant-garde des changements et des améliorations apportés au cadre européen de réglementation des fonds d’investissement. Elle est résolue à proposer des solutions de premier ordre adaptées aux besoins du secteur de la gestion de fonds et des investisseurs du monde entier. Nous adressons tous nos vœux de longue prospérité au label international OPCVM ; les investisseurs étant amenés, de plus en plus, à se préoccuper de leur sécurité financière à long terme, il a sans aucun doute un rôle important à l'avenir.»

Des statistiques concernant l’OPCVM peuvent être téléchargées ici.