Communiqué de presse

Le Prix européen de la microfinance annonce ses finalistes

02 Octobre 2017 Par European Microfinance Platform
Bidonville
Cette année, le prix salue le rôle de la microfinance dans l’ouverture de l’accès à des logements résidentiels de meilleure qualité pour les groupes vulnérables, à faibles revenus ou financièrement exclus. (Photo: European Microfinance Platform)

Trois finalistes avec des solutions différentes et novatrices pour un financement du logement accessible à la base de la pyramide socio-économique:

  • First Microfinance Bank en Afghanistan, distinguée pour les services financiers et l’assistance technique spécialisée apportés, en milieu rural, aux clients désireux de bâtir leur logement dans un contexte difficile;
  • Mibanco au Pérou, distingué pour sa gamme de produits financiers pour le logement développée en réponse à la surpopulation et à la piètre qualité du bâti;
  • La coopérative Tosepantomin au Mexique, distinguée pour la promotion d’un bâti respectueux de l’environnement auprès de communautés marginales et rurales via une assistance technique;
  • Le nom du lauréat sera annoncé lors de la cérémonie organisée à la Banque européenne d’investissement le jeudi 30 novembre 2017;
  • 37 candidatures issues de 23 pays ont été étudiées à la lumière de critères exhaustifs par deux comités de sélection avant le passage des trois finalistes devant le grand jury.

Le 27 septembre, le comité de sélection du Prix européen de la microfinance 2017 «La Microfinance au service du logement», composé de responsables du ministère luxembourgeois des Affaires étrangères et européennes, de membres de la Plateforme européenne de la microfinance (e-MFP) et de l’Inclusive Finance Network Luxembourg, a désigné les trois finalistes qui se disputeront le prix d’une valeur de 100.000€: First Microfinance Bank en Afghanistan, Mibanco au Pérou et la coopérative Tosepantomin au Mexique.

Cette année, le prix salue le rôle de la microfinance dans l’ouverture de l’accès à des logements résidentiels de meilleure qualité pour les groupes vulnérables, à faibles revenus ou financièrement exclus qui bénéficient d’un accès limité ou inexistant à un financement à l’habitation auprès des filières classiques. Ce problème se décline en de multiples dimensions: un logement inférieur aux normes ne constitue pas seulement un marqueur de pauvreté, mais cause, en revanche, toutes sortes d’entraves au développement. L’exposition aux éléments, une mauvaise ventilation et une infrastructure déficiente en matière d’hygiène de base sont autant de facteurs majeurs de détérioration de la santé. Un bâti inadéquat sape la sécurité et exacerbe la vulnérabilité aux catastrophes. L’absence de lumière et d’espace suffisant entrave la capacité des enfants à étudier. Le manque d’intimité et de toilettes contribue aux agressions sexuelles et restreignent les opportunités pour les femmes et les filles. En outre, l’absence de définition claire des droits de propriété encourage grandement l’injustice sociale et la criminalité, et bride la capacité des familles à investir dans un logement meilleur.

Les organisateurs du Prix européen de la microfinance 2017 ont encouragé le dépôt de candidatures issues d’institutions qui répondent, en leur offrant une gamme de services financiers et non financiers, aux besoins complexes de leur clientèle cible en matière de logement. Cette année, le prix ne récompensera pas seulement le financement d’un achat immobilier ou de l’agrandissement d’habitations existantes, mais ciblera aussi l’ouverture de l’accès à des besoins impérieux de logement, tels que l’eau propre et l’électricité, ainsi que les initiatives d’appui aux techniques de construction, aux titres fonciers et à la résilience en cas de catastrophe naturelle.

Les trois finalistes apportent des solutions différentes à ce défi complexe.

First Microfinance Bank (FMFB) en Afghanistan opère, dans un contexte de guerre, de catastrophes naturelles et en l’absence de titres de propriété vérifiables, en proposant un prêt d’amélioration résidentielle, couplé à une assistance technique pour la construction via un réseau de partenaires spécialisés. En visant la clientèle rurale, ainsi que la facilitation de la construction progressive et de l’amélioration des logements, la FMFB en Afghanistan se distingue par l’importance accordée à l’apport d’une aide technique spécialisée et par la souplesse de ses conditions de prêts, ainsi que par un contexte opérationnel particulièrement difficile.

Mibanco est une banque péruvienne qui réagit à la pénurie nationale de logements, la surpopulation et la piètre qualité du bâti en proposant trois produits pour le logement, incluant un produit hypothécaire garanti à long terme, un prêt pour l’amélioration résidentielle progressive et un produit pour le raccordement à l’eau et au réseau sanitaire; ces trois produits sont couplés à une assurance solde restant dû. En visant les chefs de microentreprises et les salariés à petits revenus, Mibanco se démarque par sa vaste couverture de la clientèle, la diversité de ses produits orientés sur la demande et ses solides partenariats avec les associations de propriétaires et les fournisseurs de matériaux de construction.

La coopérative Tosepantomin est une coopérative mexicaine qui offre, à une clientèle rurale vivant dans des zones marginalisées, des produits d’épargne et de crédit pour le logement associés à de l’assistance technique. Remarquée pour son approche holistique de l’aide technique englobant la planification architecturale, l’appui budgétaire et la supervision continue des étapes de la construction, Tosepantomin est également saluée pour son exceptionnelle promotion de la responsabilité environnementale au travers de techniques de construction respectueuses de l’environnement, du recyclage, de l’énergie renouvelable et de l’efficacité énergétique.

Les trois finalistes ont été sélectionnés durant un processus d’évaluation étalé sur plusieurs mois depuis l’appel à candidatures en avril, auquel ont répondu 37 candidats issus de 23 pays. Les réponses initiales furent ramenées à une liste de demi-finalistes parmi lesquels Micro Housing Finance Corporation Ltd. et Swarna Pragati en Inde, First Microfinance Bank au Tadjikistan, Kenya Women Microfinance Bank au Kenya, First Finance and Amret au Cambodge et Fundecoca au Costa Rica.

Le lauréat sera choisi parmi les trois finalistes, et son nom sera annoncé par le président du grand jury, Son Altesse Royale le Grand-Duc héritier de Luxembourg, durant la Semaine européenne de la microfinance, le 30 novembre 2017, lors d’une cérémonie dans les locaux de la Banque européenne d’investissement à Luxembourg.

Après l’annonce du nom des trois finalistes, le ministre luxembourgeois en charge de la Coopération au développement et de l’Action humanitaire, M. Romain Schneider, a déclaré: «Disposer d’un logement est un besoin fondamental et un défi de développement complexe aux facettes multiples, qui exige un regard holistique sur les besoins des clients et un partenariat entre les institutions financières, les gouvernements, les ONG, les prestataires techniques et les experts juridiques, afin d’ouvrir l’accès à un logement de qualité à un prix abordable. Des partenariats entre de multiples parties prenantes sont ainsi nécessaires pour répondre aux besoins croissants en matière de logement partout dans le monde, et plus particulièrement dans les pays en voie de développement.»

«Nos trois finalistes s’attellent à ce défi en misant sur l’innovation, et nous sommes ravis que le Prix européen de la microfinance puisse à nouveau mettre en avant d’excellentes pratiques que d’autres pourront répliquer», a ajouté le ministre Schneider.