Communiqué de presse

Le Luxembourg à la conquête de la foire d’Hanovre

03 Mai 2017
foire manovre
 (Photo: Chambre de Commerce)

Avec plusieurs salons internationaux se déroulant simultanément, la Foire d’Hanovre est le plus important salon industriel au monde consacré à l’industrie et à l’innovation et un événement majeur pour les entreprises. L’édition 2017 du salon mettait particulièrement à l’honneur l’industrie 4.0, l’automation industrielle, la robotique, la sous-traitance industrielle, l’innovation, la R&D, l’énergie ou encore la digital factory. La visite accompagnée proposée par la Chambre de Commerce et la Fedil le 26 avril dernier, a permis à une cinquantaine de chefs d’entreprise luxembourgeois de découvrir les dernières tendances industrielles et technologiques, grâce notamment à un programme ambitieux de rencontres d’affaires internationales et un parcours guidé placé sous le thème «Industrie 4.0».

Avec pas moins de 6.500 exposants et quelque 200.000 visiteurs professionnels venant de plus de 70 pays, la Foire d’Hanovre est incontestablement le plus grand salon des technologies et de l’innovation du monde de l’industrie. Si tous les secteurs clés sont présents à ce rendez-vous annuel, la Foire est également une excellente vitrine mondiale des nouvelles tendances industrielles et technologiques et un formidable tremplin vers les marchés internationaux.

À l’ère de la transformation digitale qui entraine une modernisation de l’appareil productif et une mutation industrielle majeure porteuse d’innovations et créatrice de nouvelles dynamiques de marché, les changements du paysage industriel mondial se redessine et engendre de manière de plus en plus tangible une réorganisation complète des modes de production. De nouvelles générations d’usines prennent forme pour relancer le dynamisme de l’industrie européenne en privilégiant la mise en réseau digitale et intelligente. Connections entre machines, optimisation des processus de production, robots autonomes, machines aux performances améliorées, scénarisations de cycles de production pilotées ou encore optimisation des consommations par l’efficacité énergétique... Interconnectée, hypermoderne et ultrasophistiquée, l’industrie du futur ne tient plus d’un film de science-fiction.

Dans la perspective de la mise en pratique de la stratégie «Rifkin» et de la mise en application des nouveaux modèles économiques soutenant une économie de partage et amenant à repenser aussi profondément les procédés industriels d’aujourd’hui, et grâce à la collaboration entre la Chambre de Commerce, la Fedil et Luxinnovation Gie, promoteurs de l’initiative Digital4Industry, un parcours guidé «Industry 4.0 track» a été proposé à la délégation luxembourgeoise avec un programme de visites ciblées, encadrées par des experts de la Deutsche Messe, qui a particulièrement intéressé l’ensemble des membres de la délégation.

«L’objectif de ce programme était de faire connaître aux industriels luxembourgeois les processus de production de demain, intégrant des systèmes de plus en plus intelligents et interconnectés. Quelque 27 représentants d’entreprises ont profité de cette offre et ont participé au parcours guidé à travers les halls de la foire de Hanovre qui leur a permis de visiter sur 7 stands les différentes technologies de l’industrie 4.0. Parmi les stands visités, il y avait par exemple Arburg, un des leaders mondiaux de la fabrication de presses à injecter, IBM avec son système d’intelligence artificielle Watson, Schneider Electric avec son concept «Transparent Factory» ou bien encore Comau avec sa nouvelle génération de robots. Cet exercice est certainement à répéter l’année prochaine» souligne Georges Santer, Conseiller à la Fedil et responsable de l’initiative «Digital4Industry».

Ce parcours a également donné aux participants luxembourgeois l’opportunité de se familiariser avec cette mutation industrielle qui implique des changements révolutionnaires des processus industriels basés sur les nouvelles technologies et l’innovation.

Usine du futur, cyber-usine ou usine connectée, dans le monde de l’industrie 4.0 où les idées et les innovations prospèrent, les start-up jouent également un rôle primordial. Dans ce contexte, une collaboration a été initiée par la Chambre de Commerce avec l’initiative «Young Tech Enterprises» de la Foire de Hanovre, qui sera développée à l’avenir afin de pouvoir positionner également les start-up innovantes luxembourgeoises sur l’échiquier industriel international.

La Chambre de Commerce a également poursuivie une collaboration initiée en 2005 avec l’organisateur du salon allemand, au travers de sa plate-forme de rencontres internationale b2fair® - Business to Fairs. Ces rencontres d’affaires minutieusement préparées en amont du salon ont permis aux entreprises luxembourgeoises de mener, dans un temps limité, des dialogues d’affaires constructifs et très prometteurs.

Pour cette 13e édition des rencontres b2fair à la Hannover Messe, 550 chefs d’entreprise provenant de 40 pays ont participé à la plateforme de matchmaking internationale de la Chambre de Commerce au travers de 2.500 rendez-vous d’affaires planifiées sur les 5 jours du salon. «Pour la délégation luxembourgeoise, pas moins de 100 rencontres bilatérales ont ainsi pu être ainsi planifiées de manière concrète et rapide pour les 15 entreprises luxembourgeoises qui ont adhéré à cette partie du programme sur quelques heures de présence au salon. Ces chiffres montrent incontestablement l’intérêt et le besoin des représentants d’entreprises pour ce type d’entrevues comme mesure de soutien efficace au développement international des PME et microentreprises», indique Madame Sabrina Sagramola, responsable des Affaires européennes et gérant de l’Enterprise Europe Network-Luxembourg de la Chambre de Commerce.

Toujours prêts à relever de nouveaux défis, les acteurs économiques du Grand-Duché de Luxembourg ne manqueront pas de répondre à nouveau «présents» à une prochaine participation à ce salon afin de positionner le «made in Luxembourg industriel» sur les marchés internationaux.