Je veux Metz! Pourquoi?

25 Octobre 2010

Dans le cadre de sa communication territoriale, Metz Métropole Développement, agence de développement économique au service de Metz Métropole et de la Ville de Metz, lance une campagne ambitieuse, innovante et humoristique afin de positionner Metz Métropole comme destination attractive, dynamique et moderne auprès des cadres, entrepreneurs et décideurs économiques français et européens.
Dans un environnement toujours plus concurrentiel, la mise en place du TGV-Est en 2007 puis l’inauguration du Centre Pompidou-Metz en mai 2010 renforcent l’attractivité économique et culturelle de Metz, face aux grandes agglomérations françaises.
Metz Métropole Développement a mandaté Hop!, la division “territoires” de l’agence Souple, pour la réalisation de cette campagne. Hop! a délégué la production du spot publicitaire à l’agence Elegangz. Franck Cimière en assure la réalisation.

Media planning

La campagne “je veux Metz ” s’étendra du 21 octobre au 31 décembre 2010 et s’articulera autour d’un dispositif pluri-média européen à destination des cibles économiques (porteurs de projets, décideurs, chefs d’entreprises...) et CSP+:
- diffusion des spots publicitaires sur LCI et BFM ainsi qu’en catch up TV sur TF1/LCI, Canal Plus et BFM TV ;
- mise en place d’un dispositif viral sur Facebook (campagne Facebook, page “je veu x Metz ”) ;
- stratégie de convergence sur le site “WWW.jeveuxMetz.COM” qui reprend les vidéos, teasers et making-of des spots ;
- dispositif d’affichage dans le Métro parisien, les Gares TGV parisiennes et de grandes villes françaises, les aéroports de Bruxelles, Francfort, Luxembourg et Paris Charles de Gaulle, et bien sûr à Metz ;
- achats d’espaces dans la presse messine, nationale et internationale ;
- un dispositif de bannières web ciblé et un partenariat avec dailymotion pour diffuser la vidéo.
Des indicateurs quantitatifs et qualitatifs permettront de mesurer l’impact de la campagne.
La campagne “je veux Metz “ est financée en majeure partie dans le cadre du Contrat de Redynamisation des Sites de Défense (CRSD) et bénéficie donc du soutien de l’Etat et de l’Europe.