Communiqué de presse

Grosbusch fête ses 100 ans

19 Juin 2017
Grosbusch
 (Photo: Grosbusch)

Les samedi 17 et dimanche 18 juin 2017, l’entreprise luxembourgeoise d’import et d’export en fruits et légumes fête son 100e anniversaire. L’occasion pour elle de dévoiler ses nouveaux locaux à Ellange, mais également son actualité – la nouvelle marque Grosbusch, les projets liés à l’éducation que sont «Grosbusch Academy» et «Grosbusch Kids» – ainsi que les ambitions à long terme de l’entreprise familiale.

À l’occasion de son centenaire, l’entreprise Grosbusch a organisé un week-end riche en animations au sein de ses locaux, à Ellange. Samedi, plus de 3 000 convives sont invités à prendre part à tout un programme de visites guidées du site, d’ateliers culinaires avec des mises en bouche et de festivités organisées autour d’un food village 100% végétarien et vegan, mettant à l’honneur les fruits et légumes sous toutes leurs formes. Dimanche, un grand barbecue réunit l’ensemble des employés Grosbusch et leurs familles, dans un esprit convivial et festif.

Les nouveautés et tendances

Ce centième anniversaire marque le lancement des différentes innovations engendrées par l’arrivée à la direction de Goy et de Lynn Grosbusch, aux côtés de René, leur père, et d’André, leur oncle. Première d’entre elles, le lancement des marques «Grosbusch» et «Grosbusch Bio», venant remplacer «Vitality» et «Biovitality». «Nous avons choisi de mettre notre propre nom sur nos produits ce qui signifie que nous sommes plus que jamais garants et fiers de leur qualité et de leur origine», explique Goy Grosbusch, directeur Supports et Marketing.

Sélectionnés avec soin et rigueur auprès des producteurs, ces fruits et légumes de premier choix garantissent fraîcheur et qualités nutritives exceptionnelles – un positionnement également reflété dans la nouvelle identité visuelle dévoilée en début d’année. «Il s’agit là d’une valeur ajoutée qui profite aussi aux consommateurs dans le cadre de nos services [email protected], dépassant désormais le cap de 60 000 cageots, ainsi que du préemballage et de la fraîche découpe destinés notamment aux supermarchés, à l’hôtellerie et à la restauration.» Ce sont en effet de nouveaux services qui répondent à une tendance de marché de plus en plus prononcée, à savoir celle des produits «prêts à consommer».

Les inaugurations à l’occasion du centenaire

S’en suit l’agrandissement et la construction de nouveaux locaux, fraîchement dévoilés au cours de visites guidées organisées tout au long du week-end. «Nous avons investi 20 millions d’euros dans ces nouvelles structures qui offriront 12 500 m2 supplémentaires, sur une surface déjà existante de 4 500 m2», indique Goy Grosbusch. «Grâce à cela, nous avons désormais 57 quais de chargement, treize nouvelles cellules de stockage dont la température peut être adaptée selon le produit stocké, un truck wash pour laver nos camions, mais également les ateliers de fraîche découpe et le service [email protected] rassemblés en un site», poursuit Lynn Grosbusch, responsable commerciale. À moyen terme, ce nouvel entrepôt saura en outre accueillir un marché matinal à destination des professionnels de la Grande Région, un projet d’ores et déjà envisagé.

Autre innovation, l’ouverture de la «Grosbusch Academy», une académie dédiée à la formation et à la professionnalisation des passionnés de fruits et légumes. «Il n’existe pas de formations ou de certifications pour le métier de primeur et comme nous formons déjà nos équipes et les employés de certains clients en la matière, cette académie devrait nous permettre de généraliser cette activité», poursuit Goy Grosbusch. Et parce que jamais deux sans trois, l’année 2017 marquera aussi le lancement, dès le mois de septembre, du projet «Grosbusch Kids» destiné à partager la passion pour les fruits et légumes avec les plus jeunes. «Nous allons inviter les 7-12 ans à participer à des activités théoriques, pratiques et ludiques, animées par du personnel de l’entreprise, afin de leur en apprendre davantage sur les fruits, les légumes et sur notre métier en général», explique Lynn Grosbusch, responsable de ce projet.

Ambitions sur le long terme

Ce centième anniversaire est également l’occasion d’évoquer, face aux fournisseurs et partenaires présents, quelques chiffres et éléments clés quant à l’évolution de l’entreprise. «Il faut savoir qu’en début d’année, nous étions moins de 200 personnes au sein de l’entreprise tandis qu’aujourd’hui, nous avoisinons les 240 employés. Cette évolution traduit bien notre ambition de développement national, mais également international. À titre d’exemple, nous avons commencé à exporter sur le marché africain par fret aérien et visons à terme aussi des pays tels que la Chine ou les Émirats. Actuellement, notre objectif est en effet une augmentation annuelle de 20% de notre chiffre d’affaires», déclare Goy Grosbusch.

À part l’import/export, les départements sur lesquels l’entreprise mise sont la fraîche découpe, le service [email protected], mais aussi le bio, un secteur ayant enregistré une augmentation de 30% l’année passée et qui ne cesse de croître. Pour atteindre ses objectifs de croissance, l’entreprise entend miser sur son savoir-faire tout comme sur la formation continue de son personnel, qui a entre autres la possibilité de prendre des cours de luxembourgeois, d’entreprendre des activités sportives ou encore de faire du «power-napping» dans des espaces dédiés. Mais Grosbusch mise tout autant sur ses 410 fournisseurs et partenaires dans 36 pays, fidèles pour certains depuis plus de dix ans; des relations de confiance à la base d’une histoire maintenant centenaire. Voilà la recette qui permettra à Grosbusch d’entamer son second siècle tout en continuant à sortir du lot, et en restant à la hauteur des attentes du marché.