Communiqué de presse

ArcelorMittal: les résultats pour 2018

07 Février 2019
Lakshmi N. Mittal: «L’année 2018 a été une dynamique positive pour ArcelorMittal caractérisée par d’importants progrès stratégiques et financiers.» (Photo: Maison moderne / archives)

ArcelorMittal (désigné sous les termes « ArcelorMittal » ou « la Société ») (MT (New York, Amsterdam, Paris, Luxembourg), MTS (Madrid)), le numéro un mondial de l’exploitation sidérurgique et minière intégrée, a annoncé aujourd’hui ses résultats pour le trimestre et les douze mois de l’exercice clos au 31 décembre 2018.

Faits marquants en 2018:

  • Amélioration de la performance en matière de santé et de sécurité pour l’ensemble de l’année 2018 avec un taux annuel de fréquence des accidents du travail avec arrêt de 0,69x par rapport à 0,78x pour l’ensemble de l’année 2017

  • Bénéfice opérationnel de $6,5 milliards pour l’année 2018 (+20,3% par rapport à l’année 2017); bénéfice opérationnel de $1,0 milliard au T4 2018 (-15,6% par rapport au T4 2017)

  • Bénéfice brut d’exploitation (EBITDA) de $10,3 milliards pour l’année 2018 (+22,1% par rapport à l’année2017); EBITDA de $2,0 milliards au T4 2018 (-8,9% par rapport au T4 2017)

  • Bénéfice net de $5,1 milliards pour l’année 2018, +12,7% par rapport à $4,6 milliards pour l’année 2017

  • Expéditions d’acier de 83,9 millions de tonnes (Mt) pour l’ensemble de l’année 2018 (-1,6% par rapport à

    l’année 2017); expéditions d’acier de 20,2 Mt au T4 2018 (-3,6% par rapport au T4 2017)

  • Production d’acier brut de 92,5 Mt pour l’année 2018 (-0,6% par rapport à l’année 2017); production d’acier brut de 22,8 Mt au T4 2018 (stable par rapport au T4 2017)

  • Expéditions de minerai de fer de 58,3 Mt pour l’année 2018 (+0,7% par rapport à l’année 2017), dont 37,6 Mt expédiées au prix de marché (+5,5% par rapport à l’année 2017); expéditions de minerai de fer de 15,7 Mt au T4 2018 (+9,8% par rapport au T4 2017), dont 10,0 Mt expédiées au prix de marché (+18,2% par rapport au T4 2017)

  • Endettement brut de $12,6 milliards au 31 décembre 2018. Endettement net de $10,2 milliards au 31 décembre 2018, en baisse par rapport à un endettement net de $10,5 milliards au 30 septembre 2018 et relativement stable comparé à $10,1 milliards au 31 décembre 2017

  • Flux de trésorerie opérationnels de $4,2 milliards moins les dépenses d’investissement pour $3,3 milliards soit des flux de trésorerie disponibles (FCF) à hauteur de $0,9 milliard en dépit d’un investissement en besoin en fonds de roulement de $4,4 milliards, primes de remboursement anticipé d’obligations ($0,1 milliard) et amendes liées à un litige ($0,1 milliard)

Progrès stratégiques réalisés en 2018:

  • Portefeuille d’actifs industriels amélioré suite à l’acquisition de Votorantim au Brésil et Ilva en Italie, ainsi que la désignation comme futur acquéreur de Essar Steel India Limited (ESIL) en partenariat avec Nippon Steel & Sumitomo Metal Corporation Group (NSSMC), sous réserve de finalisation, qui apportera un potentiel d’amélioration et une opportunité de croissance

  • Progrès constant en tant que leader dans l’innovation avec la technologie LanzaTech qui permet la capture et la conversion du carbone émis par les hauts fourneaux de Gand, le lancement de Steligence® et d’autres nouveaux produits et solutions pour répondre aux plateformes automobiles de demain

  • Amélioration du ratio d’endettement net/EBITDA à 1,0x pour l’ensemble de l’année 2018 par rapport à 1,2 x pour l’ensemble de l’année 2017 Les besoins de trésorerie pour financer l’activité en 2018 se sont limités à $5,0 milliards, en dessous de la prévision de $5,8 milliards communiquée à l’annonce des résultats semi-annuels. Les dépenses d’investissement de $3,3 milliards étaient en deçà du prévisionnel de $3,7 milliards en raison d’un décalage des paiements qui seront reportés en 2019. La charge nette d’intérêt décaissable pour $0,6 milliard était en ligne avec l’estimation. Le décaissement des «charges fiscales, paiement des retraites et autres diverses charges» s’élevait à $1,1 milliard, soit en dessous de l’estimation de $1,5 milliard, en raison de la combinaison de plusieurs effets: certains paiements de charges fiscales ont été différés de 2018 à 2019, des dividendes plus élevés que prévus de nos participations dans les entreprises associées et divers autres produits nets

  • Accomplissement de l’objectif financier principal en regagnant la note de crédit «catégorie d’investissement» de la part des 3 agences de notation

  • Progrès limité en 2018 sur le plan «Action2020», avec des gains nets sur le rapport coûts/mix (+$0,4 milliard) en partie compensés par des pertes de volumes (– $0,3 milliard) dues à des interruptions opérationnelles pendant l’année. Soit une réalisation de $1,6 milliard d’économies cumulées sur la période 2016-2018; la priorité restant accordée à la réalisation de $3,0 milliards d’économies au terme du plan Action2020

Allocations financières: Priorité accordée au désendettement et à l’investissement dans des projets à fort rendement

  • La notation «catégorie d’investissement» demeure la priorité financière d’ArcelorMittal, avec pour objectif de réduire l’endettement net à moins de $6,0 milliards, pour soutenir la notation «catégorie d’investissement» même au plus bas du cycle

  • La Société continue de saisir des opportunités d’investissement qui amélioreront les rendements futurs, incluant Ilva (réhabilitation de l’actif de production), construction d’un laminoir à chaud au Mexique (amélioration du mix produits) et le projet Vega avec une gamme de produits à haute valeur ajoutée (amélioration du mix produits au Brésil)

  • ArcelorMittal a l’intention d’augmenter progressivement les dividendes versés à ses actionnaires et, une fois l’objectif d’endettement net atteint, verser annuellement un pourcentage des flux de trésorerie disponibles à ses actionnaires. Par conséquent, le Conseil d’Administration propose d’augmenter le dividende 2019 (au titre des résultats 2018) à $0,20 par action, soumis à l’approbation de l’Assemblée générale annuelle des actionnaires qui sera réunie le 9 mai 2019.

Perspectives et prévisions:

  • ArcelorMittal prévoit en 2019 une légère croissance de la demande mondiale d’acier par rapport à l’année2018

  • Les expéditions d’acier devraient progresser, favorisées par une meilleure performance opérationnelle

  • La Société prévoit des besoins de trésorerie pour financer ses activités (incluant les dépenses d’investissement, charges d’intérêt décaissables, les charges fiscales décaissables, dépenses de retraites et diverses charges décaissables tout en excluant l’investissement en besoin en fonds de roulement) en hausse à $6,4 milliards en 2019. Les dépenses d’investissement devraient augmenter pour atteindre $4,3 milliards (par rapport à $3,3 milliards pour l’année 2018) reflétant le report d’investissements prévus en 2018 à 2019 ($0,4 milliard), l’impact d’Ilva ($0,4 milliard) et l’investissement continu dans des projets à haute valeur ajoutée au Mexique et au Brésil ainsi que d’autres projets stratégiques. La charge nette d’intérêt décaissable en 2019 devrait être stable à $0,6 milliard, alors que les charges décaissables d’impôts, de retraites et autres coûts devraient croître de $0,4 milliard, notamment en raison de certains règlements de charges fiscales reportés de 2018 à 2019 et des produits non-récurrents survenus en 2018

Principales données financières (sur la base des normes internationales d’information financière IFRS1):

M. Lakshmi N. Mittal, président et directeur général d’ArcelorMittal, a ainsi commenté ces résultats:

«L’année 2018 a été une dynamique positive pour ArcelorMittal caractérisée par d’importants progrès stratégiques et financiers. Dans des conditions de marché favorables, ArcelorMittal a réalisé une solide performance financière, avec une amélioration significative de la profitabilité. Ayant considérablement amélioré notre bilan financier ces dernières années, nous avons également regagné notre notation de «catégorie d’investissement».

Profitant d’une position de précurseur dans plusieurs régions, ArcelorMittal a pour objectif de saisir certaines opportunités de croissance pour compléter notre présence mondiale. Les acquisitions de Votorantim et Ilva, finalisées en 2018, renforcent notre position de pionnier sur les marchés clés. Dans le même temps, notre offre pour l’acquisition d’Essar nous permettrait une présence notable sur le marché de l’acier indien qui est en forte expansion.

L’avancement dans les objectifs de notre plan Action 2020 demeure une priorité importante pour le Groupe en 2019. Nous n’avons pas utilisé la totalité des possibilités de notre capacité opérationnelle en 2018, et cette année nous veillerons à minimiser les interruptions d’exploitation non prévues afin d’atteindre nos objectifs de volume.

Malgré la problématique de surcapacité mondiale de production ainsi que des risques macroéconomiques d’actualité, nous prévoyons en 2019 une nouvelle augmentation, modérée, de la demande globale d’acier. Ayant considérablement amélioré la Société au cours des dernières années, nous sommes idéalement placés pour créer un bon niveau de flux de trésorerie disponible et continuer notre développement tout au long du cycle.»

La rédaction a choisi pour vous