17 Décembre 2018

Le ministre français des Finances a indiqué, lundi, ne pas attendre un éventuel accord européen pour prélever une taxe sur l’activité des géants du numérique. À partir du 1er janvier, Google et consorts devraient verser un impôt qui pourrait rapporter 500 millions d’euros annuels.

Pages